Être un diable, c’est incarner la Négation

Source : https://hubertelie.com/old-version/Francais/Science-Nouvelle/Ou-Se-Cache-Diable.htm

A consulter : Le Mystère de la Négation: la clef de la compréhension de la Psyché et du Monde


Là où se cache le Diable

On a jusqu’ici tout dit sur le Diable, sauf ce qu’il fallait précisément dire
pour que l’on sache très exactement CE qu’il est, quelle est sa vraie nature,
et pour qu’on le reconnaisse sous tous ses visages,
Noirs comme Blancs.


Nous avons tous une intuition claire de ce qu’il faut appeler les choses positives ou de BONNES. En général, c’est ce que tout humain normal recherche pour lui : existence, vie, bonheur, bien, vérité, vrai, etc. L’union, l’unification, la possibilité, etc., font partie des notions positives.

Et les contraires des choses positives sont les choses qu’il faut qualifier de négatives ou de MAUVAISES : inexistence (ou non-existence), mort, malheur, mal, mensonge, faux, etc.

Et où il y a Négation, où il y a donc une notion négative, là aussi est le Diable. Car le mystère de la Négation, c’est aussi tout simplement le mystère du Diable, et vice-versa.


La Science de l’Univers TOTAL résout l’énigme du Diable

Jusqu’à présent la science fonctionnait avec des paradigmes qui l’empêchaient de découvrir toute la réalité. Mais la Science de l’Univers TOTAL apporte une nouvelle vision des choses. Elle fait la lumière entre autre sur la nature de la Négation, qui est tout simplement la résolution du mystère nommé le Diable.

Le Diable, ce n’est pas un être abstrait et invisible, et encore moins un être légendaire ou mythologique. Le Diable (comme Dieu d’ailleurs) était invisible, tout simplement parce qu’il est trop visible !

La Négation commence d’abord dans la psyché, au siège même de la pensée et de la raison. Puis cela se traduit par une grande variété de comportements qu’il faut qualifier de négatifs, qui vont de la simple négation de réalités de l’Univers TOTAL (à commencer par la négation de l’Univers TOTAL lui-même) jusqu’aux pires comportements criminels, en passant par les classiques mensonges. Par définition, cet type de psyché ou de personne est ce que nous appelons un diable.

Une autre façon équivalente de définir la même notion est de dire qu’un diable (ou une diablesse) est une personne déconnectée de l’Univers TOTAL. C’est la définition en langage informatique. Exactement comme on se connecte à Internet ou à un réseau ou qu’on se déconnecte d’un système. Quand on est déconnecté, on ne fonctionne plus selon la logique ou les règles du système.

L’Univers TOTAL est la plus grande des machines informatiques. La seule différence avec les machines informatiques classiques est qu’on peut être hors d’un système classique donné. Mais pour ce qui est de l’Univers TOTAL, on ne peut pas être en dehors de lui. Qu’on le veuille ou non, on est un élément de l’Univers TOTAL, qui est par définition l’Ensemble de toutes les choses. Par conséquent, être déconnectée de l’Univers TOTAL, c’est exactement comme être un virus dans un système informatique.

Le virus est dans le système, mais il a un fonctionnement qui nuit au système, qui agit contre le système, etc., bref qui a un comportement négatif dans le système, un comportement nuisible. C’est cela la négation de l’Univers TOTAL dont nous parlons, c’est en ce sens qu’on est déconnectée de l’Univers TOTAL.

Il faut maintenant abandonner les clichés ou les caricatures d’autrefois sur le Diable. Fini le temps du Diable avec des cornes sur la tête, des pattes de boucs ou une queue pointue, tenant une fourche dans la main, et rôtissant les damnés dans les flammes de l’Enfer, etc.

Ce genre de caricatures est non seulement la meilleure manière de le réduire à une légende, à un être mythique dont on dira qu’il n’existe pas, mais surtout de cacher le visage du Diable, les visages de tous et de ceux et toutes celles qui l’incarnent CONCRETEMENT !


L’Arbre du Diable, diables primaires et diables secondaires

Le Diable n’a pas forcément des cornes sur la tête, il n’a même pas forcément un masque noir et ténébreux au visage. Il est tout ce qu’il y a de plus NORMAL dans ce monde. C’est dans la LOGIQUE que cela se passe, et la clef de tout le mystère est la Négation.

Il faut maintenant distinguer différents degrés de la notion de diable: les diables primaires, secondaires, tertiaires, etc. Pour comprendre cela, il suffit de regarder un simple arbre.

Celui-ci a une racine et un tronc, qui sont les diables primaires. Un diable secondaire est comme les branches principales de l’arbre, directement rattaché au tronc., et un diable tertiaire est comme les branches des branches principales, et ainsi de suite.

Les diables primaires ont des pouvoirs du genre Hama. On les trouve dans tous les pays du monde, sur tous les continents, dans toutes les cultures, sauf qu’il peut y en avoir moins dans certaines populations ou régions du monde que dans d’autres. Par exemple, il y en a globalement bien plus dans l’Afrique noire qu’en Europe par exemple.

Mais quelle que soit la population, il y a un point commun à tous les diables primaires, leur pouvoir est entouré d’un très grand secret, et il est orienté vers le mal.

Un diable primaire ne fait pas le mal, car il EST le mal, il incarne le mal, la maladie, l’accident, la catastrophe, etc., bref il incarne les notions négatives.

Hubertelie.com

Dans un monde où il n’y a pas de diables primaires, dans ce monde aussi il n’y a pas de mal, de maladie, d’accident, etc. Un diable primaire pense seulement, et les diables secondaires exécutent, l’un est le cerveau qui pense le crime à un bout du monde, et l’autre est le bras qui exécute le crime à l’autre bout du monde, sans qu’il soit nécessaire que les deux aient un quelconque contact par les moyens classiques connus (contact direct, communication téléphonique, etc.).


Ce qu’il faut entendre par Satan le Diable

Par Satan le Diable il faut tout simplement entendre l’ensemble de toutes les personnes de l’espèce diable à l’échelle de l’Univers TOTAL ou même simplement à l’échelle de la terre!

Et parmi ces personnes, certaines sont plus fortes en matière de diablerie que d’autres, comme par exemple les gens du Hama au pays Kabyè, qui sont particulièrement forts. Tous, forts ou pas forts, grands maîtres ou simples exécutants, forment un ensemble, une conscience collective, qui fonctionne comme un seul corps, nommé Satan le Diable.

Pour décrire cela, la Bible parle de ce corps comme d’un dragon à sept têtes et dix cornes (Révélation 12: 3, 7-12). Ce langage symbolique signifie simplement qu’on a un corps suprahumain, un corps à une infinité de visages ou de têtes.

Chaque tête du dragon, chaque visage, est un visage du seul et même Satan le Diable, qu’il habite Pagouda ou Verdun, New York ou Paris, Haïti ou Tokyo.

Et de même qu’on peut désigner dans tout ensemble de personnes un chef (ou représentant comme par exemple un président de la république) investi de tout le pouvoir de l’ensemble, c’est ainsi qu’une certaine personne de l’ensemble Satan le Diable incarne le pouvoir de l’ensemble. Cette personne est forcément un diable primaire cachée quelque part, à Pagouda, à Haïti, en France, en Chine, etc., en ce qui concerne le Satan le Diable de la terre. Et il ne faut pas compter sur cette personne pour révéler son secret et le secret de l’ensemble dont il est le chef.

Personnellement j’ai rencontré une de ces personnes à Pagouda le 12 août 2007. S’il n’est pas celui qu’il faut appeler le Satan le Diable de la terre, en tout cas le phénomène que j’ai rencontré n’est pas un simple fantassin. S’il était à ce moment-là le chef, alors du fait de s’être fait démasquer, il a perdu la couronne, qui est alors passée à un autre, peut-être toujours à Pagouda ou à l’autre bout du monde. Car le chef doit toujours rester invisible (c’est-à-dire très discret) et passer pour un simple humain. Exactement comme un chef de la mafia ne va pas crier avec un haut-parleur et annoncer au monde entier que c’est lui le chef de ce corps de personnes!

Autre chose très importante: à part les diables primaires ou éventuellement secondaires qui peuvent connaître l’identité du chef (qui est forcément primaire, on l’a dit), un diable quelconque (un membre lambda de l’ensemble Satan le Diable) ne connaît pas le chef et il ne reçoit pas forcément d’ordre venant du chef par les moyens classiques (contact physique, téléphonique, etc.). Le chef ou les chefs pensent simplement, et les subordonnés exécutent chacun à l’autre bout du monde, sans savoir d’où lui vient l’ordre, et pensant simplement qu’une idée lui est venue à l’esprit de faire ceci ou cela.

Deux diables quelconques chacun à l’autre bout du monde ou de l’Univers n’ont pas non plus besoin d’un contact classique pour faire le même genre de choses.

Qu’ils soient à Pagouda ou à Verdun, ils raisonnent de la même façon, ils agissent de la même façon, l’un fait ce que l’autre aurait fait exactement. Pour cela, il leur suffit d’appartenir à la même espèce diable, d’être deux branches différentes du même arbre, deux têtes différentes du même dragon. En d’autres termes, tous reçoivent l’ordre du même Satan le Diable.

Tous les chats de l’Univers TOTAL miaulent de la même façon, et tous les cobras de l’Univers TOTAL mordent de la même façon, sans qu’un chat ou un cobra ait à dire à son collègue à l’autre bout de l’Univers ce qu’il doit faire!

Le Diable ou les diables en chefs ont pouvoir sur les psychés du monde entier et sur les éléments de l’Univers qu’ils commandent, y compris même sur les psychés de personnes qui ne sont pas des diables. On dit alors que celles-ci sont « possédées« . Pour exprimer cette emprise sur toutes les psychés du monde, la Bible parle du dragon (ou Diable) comme « égarant (ou séduisant) la terre tout entière » (Révélation 12: 9).

Qu’on se rappelle simplement ceci: le Diable est si invisible, et pourtant si visible! Et le Diable est invisible, tout simplement parce qu’il est trop visible!


Et comment maintenant échapper à cette emprise collective? Très simple: fonctionner dans le paradigme de l’Univers TOTAL, apprendre le langage de l’Univers TOTAL, rééduquer son cerveau à fonctionner selon la logique de l’Univers TOTAL.

La source de tous les problèmes dans ce monde (corona, corruption et crises mondiales) : ce sont les Esprits de Négation, la définition scientifique du DIABLE. La solution (et la destination) c’est le paradigme de l’Univers TOTAL, l’Univers-DIEU : la Science de l’Alternation et l’Algèbre du Cycle

Découvrir la Science de l’Univers TOTAL en 7 vidéos !


Autres suggestions de lecture :

La revendication de notre héritage divin : le combat est spirituel

Analyses et explications sur les révélations du rabbin Haïm Dynovisz sur Kush (les Noirs) [03/05/21]

NON-CONSENTEMENT aux implants et aux parasitages, à tout ce qui déconnecte de DIEU, l’Univers TOTAL. [25/03/21]

 

Auteur : AbbyEve

J'étudie la Science de l'Univers TOTAL, ma grande Révélation : le Paradis perdu et Retrouvé, le Paradigme de l'ALTERNATION.

14 réflexions sur « Être un diable, c’est incarner la Négation »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :